Média_Texte_Un jour dans les structures professionnelles…

Un jour dans les structures professionnelles…

Nous ne ferons plus du bien-être au travail des normes à respecter, des réunions à organiser, des affiches à placarder sur les murs, des postures à tenir avant tout pour ne pas se retrouver impliqués dans des responsabilités jugées par un tribunal.
Nous ne confondrons plus la personne et sa fonction et surtout nous verrons l’homme avant le travail qu’il accomplit.
Nous ne nommerons plus les individus par des numéros, ils retrouveront enfin leurs identités.
Nous ne chercherons plus à gérer les hommes et ce qu’ils font au moyen de tableaux remplis d’indicateurs.
Nous ne ferons plus passer l’argent avant l’humain, l’entreprise retrouvant la vocation sociale qu’elle avait et qui a été trop négligée au fil du temps et du développement de la machinerie informatique.
Nous ne demanderons plus aux êtres d’avancer plus vite que ne peuvent le faire leur corps et leur cerveau.
Nous ne parlerons plus de ressources humaines et nous reviendrons aux services du personnel.
Nous ne remplacerons plus les travailleurs, les ouvriers, les employés par des robots.
Nous ne ferons plus participer certaines personnes à scier les branches sur lesquelles elles sont assises, système ô combien pernicieux et pervers.
Nous ne jouerons plus sur le besoin de reconnaissance de l’autre pour le faire marcher sur la tête.
Oui, un jour ce sera possible puisque les enfants auront appris à communiquer à l’école. Alors ils feront du maintien d’un bien-être relationnel une priorité, l’ayant pratiqué au quotidien et en connaissant donc la saveur.
Alors, dans les structures professionnelles, des places seront redonnées à tout un chacun. L’exclusion sera abandonnée au profit de l’inclusion, le compétitif remplacé par le coopératif.
L’homme sera conscient que la machine qu’il a créée s’est emballée et que la souffrance a pris le pas sur la réalisation de soi.
Il saura qu’il a oublié, au cœur même de ses schémas, ce qui est essentiel à la vie : l’importance des relations entre les êtres.
C’est cet espoir qui me fait avancer et m’attacher à transmettre des valeurs humaines bien avant des valeurs financières.
J’ai commencé ma carrière dans le monde des chiffres et de la finance et j’en ai fait un pont vers la communication lorsque j’ai entendu que, sur le papier, tout fonctionnait toujours mais que la vie vivante était bien ailleurs !
Je garde au fond du cœur un éternel optimisme. Oui, l’homme va se réveiller et décider un jour qu’il est important de prendre soin des liens, tout naturellement, sans agir par crainte de représailles administratives ou obligations légales mais parce que la sève de la vie est à cet endroit précis.

ANNE WEYER 

.

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies