Média_Texte_Sa voisine, c’était quelqu’un de sympa

Sa voisine, c’était quelqu’un de sympa

Véronique aime bien sa voisine d’à côté. Elle discute souvent avec elle sur le palier, et aussi dans la cour quand elle la croise. Elles montent l’escalier ensemble pour gagner leurs appartements. Elles rient, échangent des adresses, des recettes de cuisine, se donnent des tuyaux, s’épanchent même parfois. Elles s’invitent de temps en temps, des petits apéros sympas, parfois même une soupe de légumes et un morceau de fromage sur le pouce !
Ce qui les unit, ce n’est pas simplement l’immeuble dans lequel elles vivent, c’est aussi leurs ouvertures d’esprit respectives.
Véronique la trouve curieuse de tout, cultivée. Elle s’intéresse à l’art en général : musique, peinture… Elle s’informe sur ce qui se passe dans le monde, elle voyage… Vraiment une belle rencontre cette Denise !
Jusqu’à ce jour de septembre où l’autre s’est lâchée… Véronique ne prononce même pas son prénom, trop en colère… Elles ont abordé un sujet qui fâche, un de ces sujets favoris pour jeter la pagaille au beau milieu d’un repas de famille, le sujet qui transforme l’amour en haine, l’équipe en individualités, l’ami en ennemi, Véro contre Denise !
La voisine d’à côté a donné son point de vue sur l’origine des dysfonctionnements et des problèmes financiers du pays. Elle a trouvé les coupables, qu’elle déteste par-dessus tout, les rendant responsables de tous les dérapages et les abus de la société actuelle. De toute façon, elle ne les aime pas et ne les a jamais aimés, ceux qu’elle nomme les fautifs, en clair : les étrangers qui bouffent le pain des français. Elle ne les sent pas… Déjà ses parents ne les sentaient pas… Et ils se délectaient d’écouter Fernand Raynaud en boucle mais sans forcément entendre qu’une fois l’étranger parti, il n’y avait plus de pain au village… « J’suis pas un imbécile » les faisaient beaucoup rire !
Véronique, éberluée, se demande si elle entend bien, si c’est bien sa Denise qui lui parle !
Et là, c’est en trop. Elle, elle est tolérante, dans l’ouverture, la compréhension, l’empathie même, et elle était persuadée que sa voisine était comme elle ! Quel choc ! Parce que Véro, s’il y a des gens qu’elle ne supporte pas, c’est bien ceux qui ne supportent pas les étrangers !
Elle s’était donc trompée… Comment va-t-elle pouvoir faire pour l’éviter dorénavant ? Pour fuir, pour se trouver des excuses et décliner les propositions de Denise sans trop montrer qu’elle ne veut plus la voir ni lui parler…
Elle se croyait de la même famille que Denise, même race, celle des personnes accueillantes et intelligentes, sensées et réfléchies… Elle se croyait de la même famille et elle s’est trompée. Denise est finalement une étrangère. Elle pensait la connaître mais comme quoi, il faut toujours se méfier, et surtout ne pas se fier aux apparences. De complice, Denise devient son contraire, son étrangère à elle, celle qu’elle n’admet pas, celle qui lui fait peur.
Alors que Véro tournicote ses mèches de cheveux brun, elle entend un petit être étrange rire aux éclats dans le coin de son salon et souffler : « Denise et toi, vous êtes vraiment assorties ! »
Véronique se retourne et cherche du regard ce petit lutin qui semble lui jouer des tours… Personne. Tant pis, elle lui répond quand même : « N’importe quoi ! Moi, je ne suis pas comme ça ! J’ai des valeurs humanistes ! Ça c’est le pompon me faire traiter de Denise !!! »
Elle ne se tournicote plus les cheveux qui sont maintenant droits sur sa tête quand elle entend : « Oui, surtout avec ceux qui te ressemblent ! Mais ça… ce n’est pas trop compliqué… Regarde toi dans la glace… Regarde bien… Ne ressembles-tu pas à Denise ? ».
Un tourbillon se forme et s’échappe par la fenêtre… Et Véro se regarde… A-t-elle vraiment entendu ?
A suivre….



ANNE WEYER 

.

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies