Média_Texte_Les amoureux

Les amoureux

De dos, on dirait des jumeaux. De tailles semblables, leurs vestes sont de la même couleur, leurs pantalons aussi. Seules diffèrent leurs chaussures de cuir. Elle les préfère marrons quand lui choisit le gris.
Leurs doigts noueux s’entrecroisent à merveille. Ils avancent d’un même pas, habitués à cheminer ensemble. Ils portent des alliances identiques, lustrées par les années, redevenues larges à leurs annulaires quand, quelques décennies plus tôt, ils hésitaient à les faire agrandir. Le temps a aminci leurs corps dans leur entier parce qu’ils s’appliquent à les sustenter avec soin. Très peu de charcuterie, beaucoup de légumes et quelques fruits en plus qu’il lui épluche avec tendresse.
Bien que très âgés, ils avancent en regardant devant eux. Leur chemin n’a pas de limites, l’horizon toujours là. C’est bien cela leur secret.
Ils ont traversé des orages et des tempêtes, des peurs et des chagrins mais ils ont toujours su se raccrocher sans couler, se soutenir sans s’étouffer, s’écouter sans se juger.
Ils ont su s’appuyer sur tout le bon partagé. Ils ont alimenté, de caresses et de rires, chaque moment vécu et libre d’ennuis parfois imposés par la vie. Ils ont su se dire « je t’aime » et s’offrir des présents, des surprises et des rires.
Ils partent ce matin boire leur café en terrasse. Face à la mer, ils contemplent les vagues et se racontent que la vie est comme elle, la grande bleue : elle va, elle vient, parfois douce, parfois déchaînée, certains jours froide puis d’autres à douce température. Elle est salée mais si bonne en même temps. Elle fouette les chevilles mais sait envelopper les corps qui osent s’y plonger. Et alors elle porte, elle peut emmener au loin pour qui perd son cap. Elle ramène aussi au rivage et laisse des traces blanches sur la peau qui sèche au soleil…
Ils parlent et se regardent, nourris de leurs mots échangés, toujours curieux de l’autre, semblant se découvrir, encore émerveillés.
Comme ils sont beaux à regarder ces deux amoureux là…
A leur insu, ils délivrent un message à tous ceux qui les observent : Voyez comme c’est possible, rester heureux à deux !
Leur amour s’est patiné avec les ans, vernissé et entretenu par les soins prodigués. Il porte quelques traces mais la crème de la douceur a eu raison des cratères du temps.
Ils étaient si différents lorsqu’ils avaient 20 ans ! Lui plutôt calme et pondéré, elle, révoltée et turbulente. Deux contraires qui s’attirent… Personne n’a cherché à changer l’autre… Ils ont juste découvert leurs contrastes et les ont accordés, se nourrissant mutuellement de toutes leurs divergences, en faisant une force de cohésion plutôt qu’une source d’opposition.
N’est-il pas là le véritable amour ? Il a ce goût d’universel, ce goût de sel, ce goût de miel pour qui sait rester attentif à ses papilles... Il se centre sur la relation, permettant de grandir aux côtés d’un être différent qui peut être accueilli dans tout son complémentaire…

ANNE WEYER 

.

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies