Média_Texte_Lâcher l’égo

Lâcher l’égo pour apercevoir la voie du cœur

Il est né sans que je m’en rende compte, un beau jour de mon enfance. Il a pointé le bout  de son nez en toute discrétion, sans faire de bruit pour quiconque était assis ou debout à côté de moi.
A l’intérieur de mon être, il s’agitait mais je n’en avais pas conscience. Je l’écoutais sans l’entendre. Puis, au fil du temps, il est devenu ma réalité, ma vérité, il est devenu moi.
Dès qu’une émotion se manifestait, il partait à fond de train et j’expliquais tout. Je légitimais toutes mes attitudes et tous mes propos, jugeant l’autre sans vergogne. Je pouvais aussi me fustiger de ne pas avoir su être plus ceci ou cela, moins ceci ou moins cela. Bref, une boîte à rythme automatique avait bel et bien pris place en moi.
Il s’est structuré, cultivé, affirmé. Il m’a permis d’argumenter et argumenter encore, heureuse de convaincre ou coupable d’avoir été vaincue.
Toujours inconsciente, je ne le voyais pas puisqu'il était moi.
Comme il fut long le chemin pour le débusquer, planqué qu’il était derrière tous les voiles que je plaçais devant mes yeux... presque l’histoire de toute une vie, en tout cas, quelques dizaines d’années.
J’ai appris, appris et appris encore à me confondre avec tout ce que je fais ou ne fais pas, avec tout ce que je pense, avec tout ce que je dis, ne dis pas, avec tout ce qur j’ose ou n’ose pas, avec tout ce que je produits ou pas...
Puis j’ai confondu l’autre dans les mêmes mesures, avec la même intransigeance.
Les petits cailloux semés sur mon chemin m’ont amenée à rencontrer des personnes conscientes.
Un jour, une petite fée m’a demandé ce qu’était la gentillesse. Et j’ai pleuré de constater que la seule réponse qui me venait du tréfond de mon inconscient était, au final : faire ce que l’autre attend de moi. Mais alors, de qui dis-je qu’il ou elle est gentil.le ou pas ? De celui ou celle qui fait ce que j’attends.
N’est-ce pas terrible ? Se découvrir tyran quand on se juge bien élevée et appliquée ?
Ce jour-là, j’ai senti mon cœur battre très fort. CE jour-là, il s’est manifesté, réellement manifesté.
Et aujourd’hui, je suis au bord de la route, debout à côté de mon vélo. Je regarde un chien attaché à un poteau par une laisse. Il montre à toute personne qui passe qui elle est vraiment. Qui le voit ? Qui se voit à travers lui, attaché par la laisse de son maître, son maître étant son ego ? Ce chien a le poil soyeux. Il a l’air gentil. D’ailleurs, lorsque son maître arrive, il montre cette gentillesse à merveille. Je me permets d’exprimer à ce monsieur combien cet animal est beau. L’homme me regarde avec son sourire masqué et me dit fièrement : “Merci”.  Qu’est-ce qui fait qu’il me remercie ?
Se confond-il avec son chien ? S’imagine-t-il beau parce que son chien l’est ou parce qu’il a su choisir un si beau chien ? 
Je trouve cette rencontre étonnante. Puis ils repartent l’un attaché à l’autre, tortillant des fesses d’une manière semblable.
Quelques minutes plus tard, s’approche de moi un homme que je n’ai pas vu venir. Abîmé par la vie, ses jambes sont rouges, son nez aussi, ses mains sont sales, ses ongles sont noirs et ses yeux brillent. Il me demande une cigarette puis un briquet que je lui donne. Puis il me dit : “A vous voir comme ça, je n’aurais pas imaginé que vous ayez des cigarettes”. Je l’ai regardé et lui ai répondu : “Comme quoi, il ne faut pas se fier aux apparences !”. Je lui parlais consciente que je me parlais aussi. Puis nous avons papoté, de tout, de rien. Cinq minutes plus tard, il me tutoyait, m’appelant par mon prénom. Lorsque je l’entends me dire : “Ton vélo est magnifique. Il doit coûter une blinde ! En tu vois, j’aurais pu te piquer ton vélo. Mais je ne le ferai pas parce que tu es gentille. Allez, salut Anne et encore merci ! Tu sais, je suis breton moi !”. “Ah, comme moi ! Je suis bretonne ! Salut !”.
Nous sommes semblables, nous sommes humains et nous avons chacun un cœur. 

ANNE WEYER 

.

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies