Média_Texte_La caresse du regard

La caresse du regard

Cette famille est très propre. Tout chez eux a sa place. Rien ne traîne, rien ne déborde. Aucune fantaisie. Le classique un peu triste remplit bien leur maison. Une carte à Confo, une autre chez Brico, ces gens-là sont fidèles, surtout dans leur conso. Une famille sans histoire, presque une famille parfaite ! Ils ont de beaux enfants qui travaillent à l’école. Ils sont en tête de classe, pas encore tête de turc. Enfin, j’espère pour eux ! Les parents de surcroît, sont simples, se montrent serviables. Ils lisent La Dépêche et l’Equipe, juste un roman l’été.
Rien à dire sur eux, quand la porte est ouverte.
Pourtant il y a un truc, difficile à nommer. Comme un sale dérapage, une sensation gluante, un fourbi bien poisseux, une chose qui fait vomir. Lorsqu’il regarde sa fille, ses yeux laissent passer quelque chose de malsain. Il n’a pas le sourire, pas la tendresse visible. Il semble comme aspiré par ses formes juvéniles. Il lui regarde les seins qui pointent joliment, et son short bien mini qu’on pourrait dire sexy si elle était plus grande. Dans ces instants volés, cet homme est comme absent. Il passe une frontière qui est bien interdite. Il la caresse du regard et ne voit plus sa femme. Cette dernière n’a pas l’air de remarquer qu’il y a quelque chose qui cloche. La fille quant à elle, n’a pas vraiment son âge, celui de l’insouciance.  Elle semble très absorbée, voire même préoccupée. On voit rarement de sourire poindre le bout de son nez. De nature taciturne, elle évite les regards, escamote les échanges, fuit le vrai face à face. Elle s’exprime très peu, reste sérieuse, appliquée. Elle absorbe des livres qui racontent des histoires qui la font peut-être rêver… des histoires d’amour, des histoires de prince, eux tout à fait charmants, qui draguent une princesse qui est bien du même âge.
Que se passe-t-il chez eux, quand la porte est fermée ?
Fait-il partie de ceux qui savent ouvrir la porte d’une chambre interdite ? S’allonge-t-il à côté de sa fille préférée pour voir d’un peu plus près ce qu’il caresse du regard ? S’assurer qu’il ne se méprend pas, qu’elle grandit comme il faut, qu’elle sera bientôt femme ? L’approche de l’horreur et de l’inadmissible…
Sa femme est-elle absente quand il franchit la ligne ou fait-elle mine d’ignorer ce qu’elle ne peut s’avouer ? Est-ce une vraie complice dans le champ de l’inconscient ? Non elles ne sont pas rares ces épouses soulagées par la présence d’enfants qui les économisent, ces femmes sourdes à l’horreur au point de déléguer à leur mari fidèle le soin de leurs jeunes filles pour être plus tranquilles…
Combien elles sont nombreuses ces jeunes filles abusées… ces jeunes garçons touchés par de grosses mains fouineuses quand ce n’est pas le reste... Parfois le regard suffit pour instiller le malaise, un regard déplacé, vicié par le vicieux, sali par le pervers, excité par tout cet interdit. Ces jeunes en construction s’en trouvent démolis et ça, c’est pour la vie. Des parents intrusifs fouillent dans les placards, les tiroirs, les pochettes. D’autres sont plus curieux, ce sont les incestueux. Ils ne savent pas gérer le frein du censuré, ils ne peuvent raisonner leurs pulsions de détraqués.
Les statistiques effraient. Tout ça c’est chez les autres. Pourtant il suffit juste parfois, d’entrouvrir une porte, d’observer ce que cache un intérieur parfait… Le musée de l’horreur peut être juste à côté, là où on ne s’y attend pas. C’est plus fréquent qu’on croit. Mieux vaut un père distant qu’un qui s’approche trop près.
Apprendre à nos enfants que leur corps leur appartient est une priorité sur tous les enseignements.
Après l’acte fatal, c’est la restitution qui reste à leur transmettre, pour qu’ils puissent nettoyer ce qui a été souillé, pour ne pas fabriquer une bombe à retardement dans leurs corps abusé.


ANNE WEYER 

.

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies