Média_Texte_je_suis_la_mémoire

Je suis la mémoire

Je suis la mémoire, celle qui va, qui vient, celle qui semble absente et qui portant se réveille lorsqu’on ne l’attend pas. Je suis là depuis longtemps et je grossis au fil du temps. Je suis les souvenirs enfouis, je suis à l’origine des choses, des faits, des petits miracles inattendus. Je suis la protection, je suis l’observatrice et parfois, juste un petit coup de main, un petit coup de patte et les situations changent. Je pleure parfois, je ris aussi, je souris souvent. Qui aurait cru ça ?
Parfois certains souhaitent m’attraper et me maîtriser. Je reçois des coups de griffe, des coups de pied, voire des cailloux qui me sont lancés pour m’écraser, mais je me reconstitue parce que je ne disparais jamais totalement. C’est impossible. Bien-sûr, j’y laisse parfois un bout de moi mais il revient, il repousse tranquillement. Rien ne s’efface, quoi qu’on en dise.
Je veille plus que je ne surveille. Il m’arrive de partir en mission ailleurs puis je reviens. En même temps, j’ai le don d’ubiquité. Ce n’est pas toujours confortable mais j’assume complètement la tâche qui m’est confiée. Je vis au pays de l’amour.
Chaque mois de juillet, j’attends qu’elle arrive. Je me pointe parfois avant son installation. Je regarde ce qui se vit là où elle passera ses soirées. J’écoute ce qui se dit, j’observe les regards, les attitudes, j’entends les non-dits qui en disent long. J’en tire des conclusions, prépare mes actions, à l’insu de ceux qui sont là. Je montre par mes comportements très symboliques ce qui se joue à l’instant précis que j’observe. Mais j’ai vraiment l’impression d’être la seule à saisir ce que j’exprime. C’est assez drôle, ou profondément triste… Cela dépend de mon humeur de la nuit.
Lorsqu’elle est enfin là, je me plante au-dessus de sa tête et je l’accompagne à coucher sur écran tout ce qui l’habite et la passionne. J’aide parfois à la brancher délicatement aux fils de son histoire et à sa propre mémoire émotionnelle. C’est délicieux.
Je sais qu’elle me guette, me cherche parfois, m’appelle souvent. Je la regarde parfois alors qu’elle ne le sait pas. Mais je ne doute pas qu’elle le sente. Elle m’a déjà prise en photo plusieurs fois et je vois que lorsqu’elle me croit ailleurs, elle regarde ma photo. J’entends les mots qu’elle m’adresse et qui pourtant ne sont que dans sa tête. Parce que oui, j’entends les mots qui ne sont même pas soufflés. Non, je ne me sens pas intrusive, je suis juste là depuis très longtemps. Mais ça, je l’ai déjà dit. Je perçois, je capte, je ressens. Je n’ai pas de mental. Je ne suis pas embarrassée par cette moulinette infernale. Je suis hier et je suis le moment présent. Je suis le lien entre avant et maintenant. C’est étrange non ? Oui, mais c’est bien cela. Je fabrique des ponts ou les ponts me fabriquent.
Qui qu’il en soit, je la veux tranquille et paisible parce que je sais que ce lieu est un lieu d’amour auquel elle a droit.
Il y a bien plus grand qu’elle tout autour et ce grand tout, auquel elle est connectée, la soutient et l’accompagne vers la tâche qu’elle a à accomplir. Elle se nourrit de tout ce qu’elle entend, tout ce qu’elle voit, tout ce qu’elle vit. Et elle écrit, des petites et des grandes histoires. Je m’applique à lui permettre de se relier à sa sensibilité toute particulière pour pouvoir offrir à d’autres les méandres de ses pensées. Je ne l’ai pas assez fait du temps où je le pouvais, alors je lui transmets ce souffle divin.
Je fais partie d’une lignée qui a toujours tenté, voire revendiqué, à son niveau, d’agir pour la justice et pour la justesse relationnelle. Y-a-t-il plus beau cadeau que de permettre à autrui de se connecter à l’autre, à l’amour et sa part de bonheur ?


ANNE WEYER 

.

aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy

Google Analytics

Google Analytics est un service utilisé sur notre site Web qui permet de suivre, de signaler le trafic et de mesurer la manière dont les utilisateurs interagissent avec le contenu de notre site Web afin de l’améliorer et de fournir de meilleurs services.

Facebook

Notre site Web vous permet d’aimer ou de partager son contenu sur le réseau social Facebook. En l'utilisant, vous acceptez les règles de confidentialité de Facebook: https://www.facebook.com/policy/cookies/

Twitter

Les tweets intégrés et les services de partage de Twitter sont utilisés sur notre site Web. En activant et utilisant ceux-ci, vous acceptez la politique de confidentialité de Twitter: https://help.twitter.com/fr/rules-and-policies/twitter-cookies